lignedecarres

titre-pratique-vin

La conduite du Domaine de Villargeau repose sur quelques idées simples qui guident notre action au quotidien.


  • La qualité de nos vins se détermine d’abord à la vigne : des rendements maîtrisés par une taille rigoureuse et un ébourgeonnage systématique ; une maturité optimale par l’enherbement ; une viticulture raisonnée respectueuse de l’environnement.
  • La vinification au chai doit viser à l’expression du potentiel qualitatif de la vendange : pressurage doux et modéré ; fermentation lente ; température maîtrisée ; élevage sur lies ; filtration limitées.

logo vignerons independantsterra vita logo
 

La culture de la vigne
Nos vignes sont travaillées selon la méthode dite « en vignes basses et étroites » ; c'est-à-dire que la hauteur maximale de la plante atteint 1 m 30 et la largeur entre rangs s’échelonne entre 1 m 30 et 1 m 40.


La première étape est constituée par la taille, cette fameuse taille qui sculpte la souche au fur et à mesure des saisons. Elle consiste à choisir la baguette et les coursons desquels se développeront les rameaux, porteurs de grappes pour la récolte à venir, et éliminer tous les sarments porteurs de fruits à la récolte dernière. Cette étape se déroule pendant la période hivernale jusqu’au début avril.


Lorsque tous les bourgeons de la souche ont démarré et atteignent 3 à 6 feuilles, nous pouvons débuter l’ébourgeonnage. Il s’agît d’une sorte de taille en vert : nous sélectionnons les rameaux qui ont démarré leur pousse de façon à aérer la souche et ne conserver qu’un nombre de rameaux porteurs de grappes adapté au volume de récolte que l’on souhaite atteindre. C’est aussi cette opération qui prépare la taille puisque seuls les bois les mieux positionnés pour la pérennité de la vigne sont conservés. Cette étape se réalise sur le mois de mai et demande de passer consciencieusement auprès de chaque pied.


L’accolage, qui s’étale sur juin et juillet, permet, en plusieurs étapes, de redresser la végétation entre deux fils de fer au fur et à mesure de la pousse. Ainsi, les feuilles puis les grappes seront à la fois mieux exposées au soleil, gage de leur maturité, et aérées par le vent conservant ainsi un microclimat sec et donc préservées d’éventuelles maladies.
Enfin, les vendanges viennent fin septembre, début octobre comme point d’orgue à notre saison viticole. On prendra soin de suivre chaque parcelle en goûtant régulièrement l’évolution de la maturité des raisins. C’est en effet selon le goût des raisins, leur sucrosité, leur acidité, leur fruité, leur équilibre que la date de vendange est déterminée.